Le COQUERET DU PÉROU : un physalis généreux pour vos desserts Physalis peruviana

Physalis peruviana (samoevkusnoe.ru)

 

(Synonyme : Alkékenge, Amour-en-cageGroseille du Cap, Cerise de terre )

(Fam. Solanacées)

 

 

 

 Lat.          Physalis peruviana  Linné                    Vivace

NL            Ananaskers                                           Vaste plant

GB            Cape Gooseberry, Ground Cherry      Perrenial

D              Capische Stachelberre                          langlebige Pflanze

 

 

 

 

 

Originaire des Andes, cette plante  herbacée vivace des pays tropicaux peut être cultivée chez nous comme annuelle. Elle appartient à la même famille botanique que les tomates, les piments et les aubergines: les solanacées. Extrêmement productive, elle donne des centaines de petits fruits jaune orangé (baies), chacun d’eux enfermé dans une sorte de petit lampion végétal translucide, qui se développent à l’aisselle des feuilles.

 

Ce sont les conquistadors qui ont ramené le physalis en Europe dans leurs galions chargés surtout de l’or extorqué aux Incas. Attention ! Seul le fruit mûr est comestible. Les fruits verts, les feuilles, les fleurs, les tiges et les racines sont généralement toxiques en raison de la présence d’un alcaloïde, la solanine.

 

Les baies ont une saveur très agréable, légèrement acidulée et fort rafraîchissante dont les enfant raffolent. Crues ou cuites, elles permettent la préparation de délicieux desserts,  de confitures ou de sauces. La teneur de ce fruit en vitamine C est exceptionnelle.

Share