Archives de catégorie : Recettes

Verrine de saumon sur salsa exotique et fumée de thym

P1060406


En ce moment,  je dois avouer que je suis plutôt branchée "poisson". J'ai profité du week-end pour faire l'essai de plusieurs recettes, dont une, qui c'est révélée particulièrement "bluffante", tant par la technique utilisée que par le goût exquis obtenu. Comme cette recette à la "fumée de thym" a tout pour épater les convives, je la partage ici avec vous.

Pour la réaliser, vous pouvez vous servir de tout type de bocal hermétique. J'insiste ; vous ne devrez utiliser que du thym en branche séché, sans quoi cela ne fonctionnera pas très bien.

Lorsque votre préparation est introduite dans le bocal, plantez une branche de thym dans le poisson. Allumez l'aromatique; refermez aussitôt le bocal et laissez là se consummer lentement. De la fumée parfumée se formera dans le récipient et imprègnera les autres ingrédients d'un petit goût absolument divin.

Dressez les bocaux sur assiette. Chaque convive ouvrira son bocal. Le parfum du thym réduit en cendres se libèrera pour le plus grand plaisir de vos invités/gourmets.                                                                                                               
Une entrée vite préparée, même à l'avance, et qui "en jette" !

 

Ingrédients

                                                                      
(pour 4 pers.  – prép. 15 min.)

4 morceaux de filet de saumon frais de 65 gr
huile d'olive
4 branches de thym séché

Pour la salsa :

2 c à S de vinaigre de vin
1 orange bio non-traitée
2 c à S d'huile d'olive
3 c à S de coriandre fraîche hachée
1/2 mangue
1 poivron rouge
poivre et sel

Préparation

 

Prélevez les zestes de l'orange. Pressez le fruit et mettez le jus en attente.
Coupez le poivron rouge et la mangue en petits dés d'un demi cm.
Mélangez le vinaigre, le jus l'orange, l'huile d'olive, sans oubliez la coriandre hachée.Assaisonnez de poivre et de sel à votre goût.


Badigeonnez le poisson avec un peu d'huile d'olive avant de le griller. Salez et poivrez le saumon.


Déposez un peu de salsa dans le fond du bocal; surmontez avec le saumon.

Planter une branche de thym dans le poisson. Au moment de servir, allumez le thym et refermez aussitôt le bocal. La combustion emfumera subtilement votre préparation et se poursuivra à concurrence de l'air contenu dans le bocal.


Comment résister au parfum qui se dégage à l'ouverture du bocal ? C'est tout simplement envoûtant !

 

Bon appétit et bonne semaine,

Anne

 

P1060405

 

P1060408

 

P1060409

 

P1060413

Share

Croustillants au massepain, caramélisés au chikwawa

P1050988

Je voudrais vous faire découvrir un produit encore assez méconnu : le sucre "Chikwawa" *. C'est un sucre de canne non raffiné qui nous vient du Malawi (pays africain contigu avec la Zambie, la Tanzanie et le Mozambique) où la culture et la production de sucre de canne jouent un rôle essentiel dans l'économie locale.
Vous le savez certainement, il est préférable pour notre santé d'utiliser du sucre non raffiné, parce qu'il contient davantage de précieux composants alimentaires naturels (fibres et minéraux) que le sucre raffiné. Ce sucre chikwawa non raffiné conserve tant d'heureuses subtilités de goût, d'odeur et d'arôme que l'on est en droit de se demander pourquoi son usage reste aussi méconnu et confidentiel.


Ingrédients pour le massepain :

150 g d'amandes en poudre (poudre surfine)
150 g de sucre impalpable (sucre glace)
1 blanc d’oeuf battu
1 c à S d’eau de fleur d’oranger   


Ingrédients pour les croustillants :

25 bandes de pâte brick de 8 à 10 cm de large sur 15 cm de long (préférez les rouleaux, les feuilles sont carrées, donc moins de perte pour ce genre de croustillants)

40 gr de sucre "Chikwawa" *

huile d'arachides

graines de sésame


Préparation du massepain :

Dans un bol mélangez ensemble la poudre d’amandes avec le blanc d’œuf battu, le sucre impalpable et l'eau de fleur d'oranger jusqu’à l’obtention d’une pâte bien homogène, collante et compacte.

Laisser reposer votre pâte dans un endroit frais (pas au réfrigérateur) pendant un minimum de 12 heures. Avant de l'entreposer au frais enveloppez-la dans une feuille de papier d’aluminium.


Préparation des croustillants :

Etalez vos bandes de pâte brick sur la moitité d'un linge légèrement humide, repliez la seconde moitié par dessus, cela évitera le déssèchement de la pâte.

Prélevez de petites quantités (+/- 10 gr par croustillant) de massepain, travaillez la pâte d'amandes quelques secondes entre les doigts et donnez lui la forme d'un rectangle de 4 cm sur 8 cm (+/-). Posez ce rectangle sur une bande de pâte, au tiers de la longueur; rabattez le côté en bas, puis les côtés gauche et droit; enfin, roulez le reste de la longueur.

Dans une poële, mettez +/- 2 c à S d'huile, chauffez-la. Dès qu'elle arrive à T°, posez-y les croustillants.

Laissez cuire les croustillants jusqu'à coloration (dorée). Retournez-les, après 30 secondes de cuisson saupoudrez-les de sucre, retournez-les à nouveau saupoudrez l'autre face de sucre, retournez-les à nouveau.

Attention surveillez bien car cela caramélise très vite. Une bonne odeur de caramélisé se dégage de votre poelle.

Retirez les croustillants, déposez-les sur une grille, saupoudrez-les de graines de sésame.

Ils se dégustent chauds, tièdes ou froids.

Nous avons beaucoup apprécié le contraste très séduisant obtenu entre le croustillant de l'extérieur et le moëlleux du coeur en massepain.

Pour compléter le caractère nettement oriental de cette préparation très facile, vous pouvez l'accompagner de figues préalablement arrosées au porto et cuites au four.

 

Bon appétit,

 

Anne

 

P1050980

P1050992

Share

Tarte aux chicons, à la maquée de Brabant et au ettekeis

P1050889

 
Voici une recette de tarte salée chaude dans laquelle les trois ingrédients principaux sont des produits de mon terroir bruxellois.
 
Le "chicon" c'est – pour tous nos amis de la grande francophonie internationale – la célèbre "endive de Bruxelles", connue dans le monde entier.
 
La "maquée de Brabant" est un fromage blanc préparé avec du lait de vache, pressuré, égoutté, puis légèrement fouetté avec de la crème fraîche. Elle est particulièrement onctueuse.
 
Quant au "ettekeis", c'est un fromage fermenté artisanal dont les derniers fabricants se comptent sur les doigts d'une seule main (et encore, avec quelques doigts amputés !). Il existe bien – sous ce même nom – un produit vaguement similaire distribué en grandes surfaces dont la qualité – industrielle, hélas – est totalement décevante pour les gastronomes. (Encore un ersatz !)
 
Il était minuit moins cinq dans la vie de ce fromage de terroir lorsque, il y a quelques mois déjà, notre ami Mark (http://passion-cuisine.skynetblogs.be) est apparu – tel l'archange Saint-Michel en armure et le glaive à la main qui défend sa ville – pour protéger l'authentique "ettekeis", ce produit du Pajottenland qui fait partie de notre tradition depuis des siècles.
 
Si ce n'est qu'il "fouette"  vertement le nez, ce fromage populaire au goût prononcé est préparé avec le sérum exsudé du lait de vache, façonné en pains soumis ensuite à une fermentation tout à fait particulière. Rare et étonnant, le "ettekeis" contient 0% de matières grasses. Ce produit très typé survivra-t'il encore longtemps aux impostures du marketing ? Ce qui est sûr, c'est que l'opinion locale s'est émue de la menace de disparition qui pèse sur ce produit fort emblématique et, avec l'appui de la presse, s'est mobilisée pour contrer les promoteurs de "malbouffe".
 

 

 
Ingrédients

1 rouleau de pâte brisée
500 gr de chicons de pleine terre
3 c à c de sucre cristalisé
1 c à c de chicorée soluble + 3 c à S d'eau
4 oeufs entiers
1,5 dl de crème
3 c à soupe de maquée du Brabant (ou autre)
150 gr de fromage de Bruxelles
1 c à soupe de sommités de thym frais
poivre
muscade

 
 
Préparation
 
 
Enfoncez un moule à tarte avec un rouleau de pâte brisée; égalisez le bord.
Piquez le fond de tarte à la fourchette, soupoudrez avec 1 c  à S de farine.
Rincez les chicons, égouttez-les et hachez-les, essuiez bien.
Faites revenir les légumes hachés dans du beurre. Au bout de 5 min., saupoudrez-les avec 3 c à c de sucre en poudre. Poivrez.
Faites-les bien caraméliser (mais pas brûler !). Remuez souvent. Déglacez avec la chicorée délayée dans l'eau. Laissez tiédir le tout.
Dans un bol, battez les oeufs, ajoutez la maquée, la crème, de la muscade, les sommités de thym, le poivre.
Quand le tout est bien homogène, incorporez le fromage de Bruxelles, battez encore le tout. Incorporez-y les chicons; mélanger à nouveau.
Versez le tout dans votre moule.
Faites cuire au four à 180° pendant +/- 30 min.

 
* ne salez pas la préparation, car le fromage est déjà très salé.
 
 
Bon appétit

Anne


 
 
P1050891
 
 

P1050888

Share

Poulet fermier à la bière blanche et au citron confit

P1050873

La fraîcheur d'une bière blanche servie avec une tranche de citron, c'est fort apprécié quand IL FAIT CHAUD ! Mais nous sommes en novembre! Alors pourquoi ne pas associer une nouvelle fois la bière blanche et le citron pour les rendre appréciables lorsqu'IL FAIT FROID?  Démonstration autour d'un poulet fermier …

 

Ingrédients

(pour 4 personnes)

 
1 beau poulet fermier de +/- 1,5 Kg
5 carottes
1 céleri-rave
3 oignons
thym/laurier
2 citrons confits au sel
2 bouteilles de bière blanche
bouillon de volaille en QS
4 portions de riz ou 300 gr de semoule (couscous)
1 bouquet de coriandre fraiche
sel/poivre

 

Préparation


Lavez, épluchez les légumes. Débitez-en la moitié en brunoise et l'autre moitié grossièrement.
Déposez la quantité de légumes en grosse découpe dans une cocotte, mettez en attente le restant.
Par dessus les légumes, posez le poulet fermier à l'extérieur duquel vous aurez préalablement piqué le thym et le laurier, et dont vous aurez et poivré l'intérieur.
Couvrez les légumes et le poulet avec la bière blanche et complétez éventuellement avec du bouillon.
Menez lentement à ébullition; écumez et dégraissez régulièrement.
Laissez infuser dans le bouillon frémissant pendant 1 heure.
Retirez le poulet de son jus de cuisson. Mettez au chaud, en attente.
Filtrez votre bouillon de cuisson au chinois.
Ne jetez pas les légumes, mixez-les ! Ils feront une excellente pour un potage vite prêt.
Dans le jus filtré, ajoutez-y les citrons confits coupés chacun en 12 portions. Ajoutez-les au jus, puis faites réduire.
Liez avec un peu de fécule de maïs.
Faites revenir la brunoise dans un peu d'huile d'olive.
Assaisonnez à votre goût.
Procédez au découpage du poulet.
Disposez la viande sur les assiettes, garnissez de riz et de légumes avec un cordon de sauce.
Garnissez de coriandre fraîche hachée.

 

Bon appétit !

Anne

 

 

P1050870

Share

Velouté de topinambours et de chanterelles à la sauge

P1050884


Simple, savoureux et festif …

Pour les ingrédients, relisez les billets de José sur le topinambour et sur la sauge.

Quant à la chanterelle, alias "girolle" (Cantharellus cibarius) c'est un champignon des bois que sa belle couleur jaune et sa taille moyenne ont rendu très populaire auprès des gourmets. Dans la nature, il adore pousser parmi les mousses, au sein  desquelles il apparaît massivement après les pluies d'orages. Sauvage, il se récolte de juin à novembre, selon les conditions d'humidité. Curieusement, on en trouve à présent presque toute l'année dans le commerce haut-de-gamme. Devinez pourquoi!


Son chapeau ressemble à une petite trompette aux bords ourlés. A l'inverse de la "fausse-girolle" (le Clitocybe aurantiaca ou Hygrophoropsis aurantiaca), les lamelles sous le chapeau ne se détachent pas au grattage. Elles sont charnues, de la même couleur que le chapeau et font corps avec lui. La couleur jaune du pied est plus vive que celle du chapeau.


Girolle (Cantherellus cibarius)      Fausse-girolle (Clitocybe auriantica);jpg
   Girolle ou chanterelle                                Fausse-girolle ou clitocybe

Si les fausses-girolles n'ont pas de goût typique et sont difficiles à digérer, la vraie girolle est vraiment savoureuse – avec un goût qu'on pourrait qualifier de "fruité" – et parfaitement comestible. Parmi les champignons, c'est sans doute celui qui – en gastronomie – accompagne le mieux les poissons. Mais aussi bien d'autres choses comme les viandes de lapin et de veau, les oeufs, les crosnes du Japon … et les topinambours .

 

Ingrédients

(pour 4 pers.)
 
500 gr de topinambours 
500 gr de chantrelles (girolles)
800 ml de bouillon de volaille
1 gros oignon
4 éclats d'ail
3 brins de thym
huile d'olive
beurre
sel/poivre
1 filet de vinaigre de Xéres
4 feuilles de sauge fraîche
brins de ciboulette (garniture)

 

Préparation

 

Lavez et épluchez les topinambours.
Emincez-les à la mandoline (position 2). Réservez-en une poignée pour la garniture finale.
Brossez les chantrelles, coupez le bout des pieds. Gardez-en 16 petits pour le garniture.
Epluchez l'oignon, coupez-le en rondelles (à la mandoline en position 2).
Versez un peu d'huile d'olive dans une casserolle. Faites-y blondir les oignons, ajoutez-y les topinambours et les chantrelles, mouillez avec le bouillon de volaille.
Salez et poivrez.
Portez le tout à ébullition, ajoutez le thym et l'ail. Laissez cuire pendant +/- 30 min.
Laissez refroidir. L'ensemble sera ainsi bien infusé.
Retirez le thym et l'ail. Passez le tout au mixeur plongeur. Passez votre velouté au chinois.
Rectifier l'assaisonnement. Faites chauffer sans boullir. Ajoutez un trait de vinaigre de Xérès.
Laissez fondre un peu de beurre dans une poêle; faites y revenir, brièvement, les topinambours et les chantrelles restantes. Salez et poivrez.
Ajoutez-y la sauge finement ciselée.
Servez le velouté dans des bols, déposez-y la garniture au milieu.


Bon appétit

Anne


 

P1050887

Share

Crosnes du Japon à la crème et aux truffes

2007 11 08 002 Crosne du Japon

(Pour 4 personnes)

Temps de préparation : 20 minutes

 

Ingrédients :

 

800 gr de crosnes

 2 poignées de gros sel marin

10 cl de crème fraîche liquide

1 petite truffe fraîche du Périgord

Sel, poivre

 

Préparation :

 

Lavez les crosnes sous un filet d’eau . (En raison de l’aspect annelé des petits tubercules, un petite brosse à champignon vous facilitera le travail.)

Placez les crosnes dans un essuie de cuisine, couvrez avec une poignée de gros sel marin, refermez l’essuie et malaxez son contenu de manière à « abraser » la fine peau qui enveloppe les crosnes.

Rincez à nouveau les crosnes, égouttez-les sans les essuyer.

Plongez-les ensuite dans une caserolle d’eau bouillante et faite cuire pendant 10 à 12 minutes.

Pendant ce temps, faites chauffer dans un poêlon, à feu très doux, la crème fraîche en y incorporant la truffe hâchée et en assaisonnnant selon votre goût (poivre, sel, …).

Lorsque la cuisson des crosnes s’achève (il faut qu’ils restent légèrement fermes !), égouttez-les, et nappez-les avec la sauce.

 

Cette préparation truffée accompagne idéalement une côte de veau grillée ou poêlée.

Share

Estouffade aux carottes « Chantenay », navets, « plates de Florenville » et jambonneau en croûte moutardée

20081011 040 Jambonneau en croute moutardée

 

 

Le temps est gris et pluvieux, la température médiocre. Aussitôt nos goûts se portent vers d'autres types de préparations culinaires, et les bons petits plats cuits "à l'étouffée" nous font plus spécialement envie depuis quelques jours.
 
Dans la recette que je vous propose aujourd'hui, je vais vous faire découvrir deux ingrédients-légumes fort intéressants pour les cordons bleus : la carotte "Chantenay" et la pomme de terre "Plate de Florenville".

 

20081011 015 Carotte Chantenay & Navet

La carotte "Chantenay à coeur rouge" est une très vieille variété potagère française, longtemps spécialité de Chantenay-sur-Loire, dans la périphérie nantaise. C'est un carotte demi-longue appréciée et appréciable pour son bon goût. Petite et trapue, elle ne s'épluche pas, se consomme entière après une cuisson très rapide.

 

20081011 003 Pomme de terre Plate de Florenville

 

La pomme de terre de "Plate de Florenville" est un produit de terroir non labellisé fort réputé en Belgique pour sa chair ferme, jaunâtre, d'un goût fin et délicat. Il s'agit d'un variété de type "rosa" cultivée dans les terres sablonneuses d'une zone jurassique de la province du Luxembourg. Cette pomme de terre est incomparable lorsqu'elle entre dans la préparation des plats "al touffaye", expression wallone équivalente au français "à l'étouffée" ou "estouffade".


Ingrédients

(Pour 4 pers.)
 
500 gr de carottes (de votre choix)
8 navets (choisissez-les tous d'un même calibre)
750 gr de pommesde terre (fermes gardant bien à la cuisson, telle la "plate de Florenville")
1 gros oignon haché + 2 échalotes hachées
2 éclats d'ail (non épluchés)
3 feuilles de laurier
2 branches de thym
1 branche de sarriette

1,5 L de bouillon de volaille
1,5 dl de vin blanc sec

2 à 3 c à S de moutarde à l'ancienne

2 c à S de parmesan fraîchement rapé


Huile d'olive
Sel/poivre
 
2 jambonneaux légèrement fumés et précuits

 

Préparation

 

 

Lavez les carottes, épluchez les navets et coupez-les en 4.
Epluchez le pommes de terre, coupez-les en deux si elles sont trop volumineuses.
Dans une casserole en fonte (style Le Creuset), faites revenir l'oignon et l'échalote dans l'huile d'olive jusqu'à ce qu'ils deviennent translucides. Ajoutez-y les carottes, les navets et les pommes de terre, ainsi que les aromatiques. Faites en sorte que les légumes soient bien enrobés d'huile d'olive, remuez consciencieusement.
Incorporez le vin blanc et 1/3 du bouillon.
Amenez à ébullition.
Salez et poivrer.
 
Laissez mijoter à petit feu pendant 10 MIN, surveillez et ajoutez du bouillon par petites quantités.
Déposez les jambonneaux par dessus les ingrédients et laissez cuire encore 10 min. Faites en sorte qu'il reste toujours assez de liquide pour la cuisson.

Mélangez les 2 c à S de moutarde avec 2 c à S d'huile d'olive et le parmesan. A l'aide d'un pinceau de cuisine, enduisez les jambonneaux avec ce mélange. Déposez les jambonneaux dans un plat à four. Glissez le dans un four préchauffé à 180°C pendant 10min. maximum. Prolongez la cuisson de 2 à 3 min. sous le gril, afin d'obtenir une belle croûte sur vos pièces de viande.

 
A déguster bien chaud avec de la moutarde de Dijon et une bonne bière blonde.

 

Bon appétit !

Anne

 

20081011 025 Jambonneau en croute moutardée

20081011 032 Jambonneau en croute moutardée

 20081011 038 Jambonneau en croute moutardée

Share

Foie gras de canard

Foie Gras
Produit Remarques Prix
Cru
Entier cuit au naturel
Pour préparation chaude – conseil: +/- 100g par personne 100g 6,95 €
Conseil: +/- 70g par personne – livré sous vide par quantité
désirée
100g 10,50 €
Magret de Canard
Produit Remarques Prix
Cru
Aiguillettes de canard
Fumé entier
Fumé pré-tranché
Conseil: 1 magret de 400g pour 2 personnes le kg 17,50 €
le kg 19,00 €
Conseil: 1 magret de 300g pour 4 à 6 personnes le kg 24,90 €
100g 4,90 €
Les commandes de plus de 25€ sont livrées
gratuitement à Bruxelles et agglomération
Durée de conservation du foie gras: 8 jours dans
son emballage sous vide dans le réfrigérateur,
ouvert compter 48h.
Nos prix s’entendent TVA incluse.
Cuisse de Canard
Produit Prix
Cru
Confite
la pièce 2,30 €
2 pièces 6,00 €
Confit et Gelée
Produit Prix
Confit d’oignons aux baies roses
Confit d’oignons rouges aux poires
Confit d’oignons au pain d’épices
Confit de figues fraîches
Gelée au Porto
les 120g 2,80 €
les 200g 3,80 €
les 120g 2,80 €
les 200g 3,80 €
les 120g 2,80 €
les 200g 3,80 €
les 120g 3,50 €
les 200g 4,50 €
le ravier 2,25 €
Produits Artisanaux du Sud-Ouest
Produit Prix
Rillettes de canard
Cassoulet (2 à 3 personnes)
Pâté de canard
Terrine de canard à l’orange
Terrine de canard aux olives
Terrine de canard à l’Armagniac
Terrine de canard au poivre vert
180g 4,25 €
750g 11,99 €
180g 4,25 €
180g 4,25 €
180g 4,25 €
180g 4,25 €
180g 4,25 €
Produits Artisanaux du Midi
Produit Prix
Vinaigre de Framboise
Vinaigre de Figue
Vinaigre de Pomme miel
Vinaigre de Cassis
Vinaigre de Piment d’Espelette
Vinaigre de Mûre
100 ml 3,90 €
100 ml 3,90 €
100 ml 3,90 €
100 ml 3,90 €
100 ml 3,90 €
100 ml 3,90 €
Vins et Champagnes
Produit Prix
Jurançon möelleux Château Jolys 2006
Loupiac château de Grand Plantier 2005
Sauterne château de Rolland 2001
Sauterne château de Rolland 2001
Grand Bateau 2005 – Bordeaux rouge
Champagne Philippe Martin – Cuvée de
réserve Brut
Champagne Philippe Martin – Cuvée de
réserve Rose
bouteille 9,90 €
1/2 bouteille 6,60 €
bouteille 12,60 €
bouteille 24,60 €
1/2 bouteille 14,40 €
bouteille 8,40 €
bouteille 17,00 €
bouteille 19,00 €
Patrick Dalle
Vrijthout 3 – 1730 ASSE
Tél. 02 452 83 90
Fax 02 453 18 65
www.patrick-dalle.be
info@patrick-dalle.be
BE 720 148 883
PATRICK DALLE
LISTE DE PRIX 2008-2009
Pour vos réceptions et dîners, nous réalisons de
délicieux plats préparés à base de nos
produits. N’hésitez pas à nous contacter pour
découvrir nos plats de saison.

Share

Cardons farcis, salade de carottes à la marocaine

20081030 001

 

Comme promis, voici une recette simple et délicieuse que je vous propose pour illustrer la cuisine du cardon, ce légume de saison qui fait son grand retour dans nos assiettes et que José vous a présenté hier sur ce blog. Il s'agit de "cardons farcis" cuits au four selon une recette inspirée et adaptée de Fatéma Hal, l'incontestable reine de la cuisine marocaine à Paris, où son restaurant "El Mansouria" ne désemplit jamais de gourmets enthousiastes. J'ai eu le plaisir de la rencontrer avec Marielle au mois de novembre 2007 à Bruxelles, et lui adresse ici mon souvenir le plus amical. 

 

Ingrédients

1 kg de cardons nettoyés bien tendres

400 gr de viande hachée

1 botte de persil plat

1 oignon

1 citron non traité

1 litre et demi d'eau

1 c à c de sel +  sel d'assaisonnement de la farce

2 oeufs

1 c à c de "Quatre épices"

1 c à c de poivre

5 c à S d'huile d'olive

1 c à S de beurre

Quelques petits cure-dents en bois

Pour la cuisson en "blanc-bouillon" prévoir une cuillère à soupe de farine délayée dans 3 c à S d'eau. Versez ce mélange dans l'eau bouillante avant d'y plonger les cardons.

 

Préparation

Lavez et hachez le persil. Epluchez l'oignon et hachez le finement. Pressez le citron.

Dans un casserolle, mettez l'eau, 1 cuillère à café de sel et faites bouillir. Ajoutez le jus de citron et la préparation de blanc-bouillon.

Épluchez-les et ôtez les fils. Otez également la fine "peau" qui recouvre le côté creux. Coupez-les en morceaux de 8 cm de long et plongez les dans l'eau citronnée bouillante. Laissez-les blanchir 25 minutes environ puis égouttez-les.

Pendant, ce temps, préparez la farce. Dans un saladier, mélangez la viande hachée, les oeufs battus, l'oignon haché, le reste du sel, les "quatre-épices" et le poivre.

Mélangez bien puis formez des petits rouleaux de 7 cm de long et placez-les dans la partie creuse des cardons. Utilisez un autre cardon comme couvercle et piquez un cure-dent pour maintenir l'ensemble. Poursuivez jusqu'à épuisement de la farce. (Avec un kilo de côtes de cardon, vous obtiendrez environ 12 portions, soit 3 par convives)

Préchauffez votre four à 210°C (thermostat 7). Beurrez un plat allant au four. Disposez-y les cardons farcis, puis nappez-les avec un peu d'huile d'olive. Enfournez le plat et faites cuire pendant 35-40 minutes.

Servez chaud, par exemple avec une salade de carottes à l'orange en accompagnement.

Salade de carottes à l'orange et aux pignons

Râpez 5 carottes; pressez deux oranges. Mettez le tout dans un saladier, mélanger et ajoutez-y 20 gr de pignons de pin, 1/2 c à café de cannelle, 1 c à soupe d'eau de fleur d'oranger. Mélangez à nouveau et disposez sur assiette dans un emporte-pièce.

Bon appétit !

Anne

20081030 004

20081030 003

Share

Caramel de BANANE à la vanille

20081026 003

 

Je ne sais pas si c'est la même chose chez vous, mais ici, les bananes, on les mange par périodes. Un jour ma petite famille en consommera allégrement une demi-douzaine, un autre jour il y en aura une demi-douzaine qui se morfondront sur le plat de fruits. Dans ce dernier cas, il serait dommage de devoir jeter ces fruits pour avoir attendu trop longtemps avant de les consommer.

Hier, j'aperçois dans un panier quelques bananes bien mûres qui attendaient d'être fixées sur leur sort. L'idée de devoir les éliminer dans 2 ou 3 jours maximun me faisait mal au coeur. Alors, je décide subitement de les utiliser pour une réalisation impromptue avec fort peu d'ingrédients : un caramel de banane.

Ce caramel de banane peut remplacer avantageusement le célèbre, l'incontournable "n*u*t*e*l*l*a*", dont la composition annoncée par son fabricant nourrit … mes appréhensions. Que doit penser le consommateur lorsque la composition d'un produit mentionne simplement "huile végétale", sans autre précision ? Cette "huile végétale", ne serait-ce pas de l'huile de tournesol "ukrainienne" de Lesieur ? Pour en savoir plus, relisez le billet que mon José a consacré à la dénonciation de ce scandale :

"Chuuttt, Monsieur le Président, tout baigne dans l'huile … frelatée ! N'effrayez surtout pas les consommateurs, nos actions pourraient plonger en bourse !"

Avec mon caramel de banane, la question ne se posera plus ! J'y vais.

 

Prép. 10 min  – cuisson +/- 4 h

Ingrédients

(Pour 5 pots de 210 ml)

3 bananes
2 boîtes de lait concentré sucré (2 x 397 ml) d'une marque bien connue !
1 gousse de vanille

 

Préparation

Dans un bol, écrasez la chair des bananes. Réduisez-la en purée au moyen d'un mixer (à main).
Passez la purée obtenue au tamis.
Mélangez les deux boîtes de lait concentré sucré avec la purée de bananes.
Coupez la gousse de vanille en deux; grattez l'intérieur avec un couteau.
Incorporez les grains noirs dans la préparation. Bien mélanger.
Répartissez la purée obtenue dans des pots propres et secs.
Fermez-les bien.
Placez un linge en coton dans le fond d'une grande casserole; remplissez-la avec beaucoup d'eau. Amenez à ébullition.
Prenez soin de bien fermer vos bocaux avant des les plonger dans l'eau bouillante. Laissez cuire pendant +/- 4 h.
En cours de cuisson, le caramel doit prendre une couleur fauve.
Faites refroidir vos bocaux, placez-les au frais pendant 2 jours avant de déguster, par exemple sur une tranche de brioche "maison".
Cette préparation se conserve pendant 3 mois au frigo.

Bonnes brioches et à bientôt !

Anne

 

20081026 002

Share