Articles avec le tag ‘crumble’

Crumble de coing et de pomme aux noix

20081020 012

 

Après que mon José vous ait présenté les fruits de saison que sont les pommes, les coings et les noix, il me fallait trouver une recette à publier qui intègre ces trois ingrédients.

J'avais déjà ma petite idée, lorsque samedi, je rencontre incidemment notre ami Mark, du blog Passion Cuisine. Inutile de dire que nous n'avons pas pu nous empêcher de parler … cuisine. Et dans la grande complicité qui nous unit, nous nous sommes même fait des confidences … sur les prochaines recettes que nous allions réaliser.

Mark me vante entre autres la recette d'un crumble qu'il avait découvert quelques jours auparavant dans le magazine "Cuisinez comme un chef" et qu'il allait adapter. "Pourquoi, souris-tu, Anne ?", s'enquiert-il les yeux chargés de points d'interrogation. Je suis bien obligée de lui avouer que j'avais planifié cette même recette pour le lendemain. Nous avons éclaté d'une rire … comme seuls les "écaviens" savent le faire.

Mark a publié sa recette hier (cliquez-ci pour la découvrir). Je vous en propose aujourd'hui ma version :

Crumble au coing, à la pomme et à la noix

 

(Proportions pour 4 personnes, disposant encore d'un bon appétit après le repas principal !)

 

Ingrédients 


 
2 coings
4 pommes (d'une variété ne se décomposant pas trop vite à la cuisson, comme la "Barthélémy" ou la "Reinette heirnaut" )
8 noix fraîches (si possible) épluchées
le jus d'un citron jaune
3 c à S de miel citronnier (parfum très subtil) + 1 c à S
50 gr de beurre pommade
50 gr de poudre d'amande
50 gr de farine tamisée
50 gr de sucre "muscovado"
(sucre de canne non raffiné au léger goût de caramel et de vieux rhum, divin !)
12 feuilles de verveine odorante*
(hachées au couteau pour qu'elles libèrent tout le parfum citronné)
2 L d'eau

 

Préparation

 
Portez 2 litres d'eau à ébullition. Versez- le jus de citron.
Epluchez les coings, coupez-les en 4. Prenez soin de bien enlever le coeur (partie très dure), puis plongez vos quartiers de coings dans l'eau bouillante et laissez cuire maximun 15 min.
Ne prolongez pas la durée de cuisson, car les fruits deviendraient farineux.
Préchauffez votre four à 160°.
Mélangez le beurre pommade avec la farine, la poudre d'amande, le sucre en travaillant du bout des doigts afin d'obtenir une pâte granuleuse.
Filmez et réservez à T° ambiante.
Egouttez les coings, laissez légèrement refroidir, coupez-les en gros dés.
Brisez les cerneaux de noix en petits morceaux en les écrasant.
Dans une poêle, faites fondre une petite noix de beurre; Faites-y blondir légèrement vos morceaux de pommes, jusqu'à mi-cuisson (très important !); Ajoutez les morceaux de coings.
Enrobez le tout de miel, cuisson 2 min.
Ajoutez la verveine hachée et mélanger consciencieusement.
Dans une autre poêle, faites fondre 1 c à S de miel et ajoutez-y les noix; faites les caraméliser. Ajoutez-les dans la préparation des fruits.
Versez le tout dans un plat allant au four, puis recouvrez avec la pâte à crumble.
Faites cuire 20 à 25 min.
Dégustez tiède.

 
* a défaut d'alcool j'ai utilisé de la verveine qui entre dans la composition de la Chartreuse.

 

  
Ce dessert a beaucoup plu chez nous, où nous avons tous adoré le moëlleux des coings et des pommes associé au croquant des noix, le tout rehaussé des saveurs du sucre de canne et du miel. La verveine apporte une légère saveur citronnée.
 
 

Suggestion vin
 
Coteaux du Layon
, rappelant les coings et les fruits secs

 

Qu'en pense notre éminente sommelière Sandrine, notre amie "écaviennes" du blog "Vins et gourmandises" ?
 
Mark nous avons cuisiné comme des CHEFS, hein dis-donc ! Ah que c'était bon !

 

Bon appétit,

 

Anne
 

 

 

20081020 016

Share

Compotée de RHUBARBE au GINGEMBRE, croûtée façon crumble

200805140 208 Rhubarbe
 
 
 
Saison des plantations oblige; je vous avoue ne pas avoir beaucoup de temps pour m'attarder devant les fourneaux en ce moment de l'année.

 


Mais je ne vous oublie pas ! Voici la recette d'un dessert vite-fait -  et néanmoins délicieux ! - qui a rencontré un vif succès familial. Le plat s'est vidé en deux temps trois mouvements, et j'ai eu bien du mal à en préserver une petite part pour vous en faire une photo … puis enfin, aller la déguster presque en cachette dans la cuisine.

Ingrédients


500 gr de tiges de rhubarbe
15 gr de beurre
325 gr de cassonade brune
5 cm de gingembre (3 peuvent suffire, j'en mets 5 car nous adorons le gingembre)
125 gr de beurre salé
135 gr de farine tamisée
Préparation
Epluchez la rhubarbe. Gardez quelques filaments pour les faire sècher au four 45 min à basse T° 60. Ils garniront vos portions de dessert.
Coupez en tronçons de 4/5 cm.
Beurrez avec 15 gr de beurre un plat allant au four.
Préparez votre compotée de rhubarbe. Placez les tronçons dans une casserole avec 200 gr de cassonade et le gingembre finement râpé. Faites compoter +/- 10 min (J'ai compoté 15 min., mais  je trouve que 10 min auraient suffit !)
Versez la compote dans la plat à four.
Dans un saladier, émiettez à la main le beurre salé coupé en morceaux avec la farine. Ajoutez la cassonade restante. Mélangez bien le tout.
Recouvrir la compotée de la pâte émiettée.
Enfournez +/- 35 à 45 mim. à T° 180.
Servez froid, ou tiède.
 
Une variante avec une petite touche de "plus" ?! Servez votre crumble tiède accompagné d'une glace au yaourt de brebis. Un accord que j'ai testé l'été dernier. Le goût du yaourt de brebis/citronné/sucre vanillé s'accorde à merveille avec le goût tonifiant de la rhubarbe/gingembre.

Bon appétit et à très bientôt !

Anne 

 

200805140 206 Rhubarbe

Share